Une équipe de professionnels de santé du territoire a mis en place plusieurs ateliers de santé. Ce programme, soutenu par l'Agence Régionale de Santé (ARS) Bretagne, est encadré par des professionnels formés à l'ETP du secteur de Bretagne Romantique (médecins, infirmiers, psychologue, diététicienne). Il s’intitule "Prendre soin de sa santé avec un ou plusieurs facteurs de risques cardio-vasculaires". L’objectif est que les personnes acquièrent des compétences pour prendre en charge leur santé et mieux vivre au quotidien avec leurs facteurs de risque.

Dates des prochains ateliers :

- Les mardis 05-12 et 26 mars 2019 à partir de 18h-20h

- Les mardis 14-21-28 mai 2019 de 18h-20h

 

Renseignement auprès de la coordinatrice ETP, Mme Collaudin au 02 99 73 58 91 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. La participation est libre et gratuite. 

Une réunion publique d'information est également programmée le 7 février de 20h à 21-30, Espace culturel la Parenthèse, à Combourg: elle sera l'occasion de témoignages de participants des sessions précédentes.

La qualité de l'eau, les enjeux écologiques, de santé publique, les sécheresses, le risque d'inondation… sont des sujets d’actualité qui nous concernent tous.
Du 2 novembre 2018 au 2 mai 2019, tous les habitants et organismes du bassin Loire-Bretagne sont invités à donner leur avis sur la gestion de l’eau et des risques d'inondation. 

Les avis recueillis permettront de préparer le Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) et le Plan de Gestion des Risques d'Inondation (PGRI) pour les années 2022 à 2027, deux documents qui s’imposeront à toutes les décisions publiques dans le domaine de l’eau, des milieux aquatiques et de l’aménagement du territoire.

La Commision Locale de l'Eau du SAGE des Bassins Côtiers de la région de Dol de Bretagne rendra son avis avant mars 2019. 

Donnez votre avis en ligne sur www.prenons-soin-de-leau.fr
Visualisez le questionnaire et la notice

 

Disponible depuis le 27 septembre sur tout le territoire, le service en ligne de l’Anah permet aux internautes de vérifier leur éligibilité et simplifie leurs démarches. Un service bientôt étendu aux syndicats de copropriétaires et aux bailleurs.

Après un déploiement progressif entamé fin 2017, le service en ligne monprojet.anah.gouv.fr est à présent accessible partout en France*. 
Le service est disponible sept jours sur sept, 24 heures sur 24. Il simplifie les démarches administratives avec une seule adresse : monprojet.anah.gouv.fr pour un gain de temps précieux. L’Anah vise un délai moyen d’un mois entre la demande de subvention et la décision (contre deux mois aujourd’hui).

Un service disponible 7 jours sur 7, 24 h/ 24  

Le principe ? Face à son écran d’ordinateur, le propriétaire occupant muni de son avis d'imposition, renseigne des informations personnelles (situation familiale, difficultés rencontrées dans le logement, travaux envisagés etc.). En quelques clics, il sait tout de suite s’il est éligible aux aides de l’Anah pour financer ses travaux de rénovation ou d’adaptation de son logement. 
Il créé son compte personnel en ligne pour déposer et suivre son dossier. Il est mis en relation avec les professionnels chargés de l’accompagner dans sa démarche et faire avancer son dossier.  

Bientôt les copropriétaires puis les bailleurs

Depuis la mise en route progressive du service en octobre 2017, plus de 70 000 demandes d’information et d'éligibilité ont été enregistrées et 16 000 dossiers de demandes d'aides ont été concrétisés. Après les propriétaires occupants, les syndicats de copropriétaires pourront à leur tour bénéficier de ce service dès le mois de novembre prochain (pour l’heure, ils peuvent vérifier leur éligibilité aux subventions). Au printemps 2019, monprojet.anah.gouv.fr sera accessible aux propriétaires bailleurs.

Un accompagnement pour tous

"Si l’Anah joue à fond la carte digitale, elle n’oublie pas ceux qui n’ont pas accès ou ne maîtrisent pas totalement les outils numériques", rappelle Fatiha Amrouche directrice adjointe, en charge du pilotage des projets structurants de l’Anah. "Si un propriétaire n’est pas sûr de lui pour faire cette démarche en ligne, une personne de confiance peut le faire avec lui ou à sa place grâce à un mandat qu’il lui signe".


* France métropolitaine. Le dispositif sera déployé en Corse en octobre et dans les DOM au printemps 2019