Une isolation à 1 euro, c'est possible ?

La prime Coup de pouce économies d'énergie permet de financer des travaux d'économies d'énergie. Elle se décline en 2 aides : la prime Coup de pouce chauffage et la prime Coup de pouce isolation. Le dispositif s'étend à la réalisation des travaux suivants :

  • remplacement des chaudières au charbon, au fioul ou au gaz autres qu'à condensation par un équipement utilisant des énergies renouvelables (Charte Coup de pouce chauffage)
  • isolation des combles, des toitures et des planchers bas (Charte Coup de pouce isolation).

C’est dans ce cadre qu’il est possible de bénéficier de l’isolation des combles à 1 €, mais uniquement dans le cas de combles perdus et, a priori, uniquement pour les propriétaires occupants ou les locataires avec des revenus très modestes.

Où se renseigner ?

Pour tout conseil personnalisé sur les combles à 1 euro, vous pouvez vous rapprocher d’un conseiller du réseau FAIRE, service public de la rénovation énergétique : 0 808 800 700 ou www.faire.fr.

Attention aux arnaques !

Certaines entreprises proposant une isolation des combles à 1 euro démarchent les particuliers en utilisant les pages publiées sur le portail des ministères économiques et financiers. Attention, aucun service de l'état n'est à l'origine de sollicitations commerciales par téléphone, courriel, courrier ou visite à domicile.

Suite à la visite d’un démarcheur, vous pouvez contacter un conseiller FAIRE. Il pourra analyser les propositions et devis des entreprises pour vérifier que toutes les informations requises y figurent, mais aussi vous conseiller sur les travaux à réaliser et les solutions techniques les plus adaptées à votre logement. Les conseillers FAIRE sont également spécialistes des aides disponibles et peuvent vous indiquer à quelles aides vous êtes éligible.

Les particuliers dont les travaux sont non conformes voire dangereux peuvent s’en plaindre auprès de Qualibat, l’organisme de qualification des entreprises RGE, via cette adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos conseils :

  • Faire réaliser plusieurs devis avec une entreprise ou un artisan possédant le label RGE
  • Ne jamais signer de contrat (devis, bon de commande…) dans la précipitation sans au préalable avoir fait une demande d’aides financières.
  • En cas de démarchage, faire usage de votre droit de rétractation de 14 jours.

Pour plus d’informations et en cas de litige, contactez une association de défense des consommateurs.

Et si vous constatez des comportements frauduleux, rapprochez-vous de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP ou DDPP) de votre département.

Article rédigé par la Mce, Maison de la consommation et de l'environnement–CTRC Bretagne, – 48 Bd Magenta – 35000 Rennes – 02 99 30 35 50 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.www.mce-info.org

Au bénéfice de quel public ?

Les jeunes de 16 et 25 ans (inclus) et sortis du système scolaire

Quel que soit le niveau scolaire, diplômé ou non

Quelle offre de services ?

L’avenir professionnel, la formation, l’emploi, l’apprentissage… :

Quels métiers recrutent ? Où trouver des offres ? Besoin de formation ? Comment préparer un entretien d’embauche ?

La vie quotidienne :

Comment passer son permis ? Trouver un scooter ?...

A qui s’adresser pour trouver un logement ? se soigner ?

Partir à l’étranger en mission ; pourquoi pas ?

Comment financer et être aidé financièrement dans ses projets ?

La Mission Locale est là pour :

Des conseils et un accompagnement personnalisé par un conseiller

La Garantie Jeunes : un accompagnement renforcé avec des temps en collectif et une allocation mensuelle (490€ sous condition)

Un espace coopératif pour refaire son CV, consulter des offres

Des rencontres avec des employeurs : simulations d’entretiens, job dating, visites d’entreprise, parrainages …

Des stages et négociations d’emploi avec suivi en emploi

Nous rencontrer :

A Saint-Malo, 35 avenue des comptoirs (quartier Madeleine) du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h  à 12h et 13h30 à 18h (fermé le vendredi matin) mais aussi à l’espace Bougainville (1 fois par mois) et au Pôle Jeunesse (1 fois par mois)

Sur un point de permanence peut être plus proche de chez vous : Dinard, Cancale, Dol-de Bretagne, Pleine-Fougères, Combourg, Tinténiac, Pleurtuit.

  Flyer de présentation

Des infos, prendre RDV : 02.99.82.86.00 ou 24/24 sur notre site www.mlstmalo.bzh

Café Mémoire à DOL de 10h00 à 12h00 et à COMBOURG de 15h00 à 17h00

(tous les 3èmes vendredi de chaque mois)

Un temps d’information et de connaissances suivi d’un temps d’échange et de convivialité entre les participants dans un espace de rencontre banalisé, très ouvert et facilement accessible qui s’adresse à tout public qui se pose des questions sur la maladie (directement concernée ou non).

Combourg : bar Le Maoulas – 13 Place Saint Gilduin

Dol de Bretagne : bar de la Poste – 7 Place du Général de Gaulle

vendredi 20 septembre, vendredi 18 octobre, vendredi 22 novembre, vendredi 20 décembre.

A l’approche des épisodes de froid , l’actualité est marquée chaque année  par la survenance de situations dramatiques liées aux intoxications au monoxyde de carbone (CO), lourdes de conséquences pour la santé des personnes.  

Provocant plusieurs décès par an, ce gaz inodore et invisible est la première cause de mortalité par gaz toxique en France. Sur la période du 1er septembre 2018 au 30 juin 2019, 24 signalements d'intoxication accidentelle ont été déclarés dans le département d’Ille et Vilaine  dont 19 dans les logements particuliers .

Le monoxyde de carbone résulte plus particulièrement d’une mauvaise combustion des dispositifs fixes de production d'eau chaude et de chauffage, quelle que soit la source d’énergie utilisée (gaz, fuel, pétrole, bois...), associée le plus souvent à une insuffisance de ventilation.

Les appareils mobiles à combustion non raccordés, et notamment les chauffages d'appoint utilisés en continu, sont des dispositifs susceptibles de conduire également à des émanations importantes de ce gaz toxique.

Il en est de même de l’utilisation inappropriée, dans des espaces clos lors de travaux ou de circonstances particulières (tempêtes, inondations, coupures d’électricité …), de matériels équipés d’un moteur thermique, tels que les groupes électrogènes ou les motopompes. Ces derniers doivent impérativement être placés à l’extérieur des locaux.

Le maintien d’une aération permanente dans les locaux, la vérification des équipements et de leurs conditions d’installation ainsi que l’entretien des conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié au moins une fois par an demeurent les principaux gages de sécurité.

En cas de suspicion d’une intoxication au monoxyde de carbone (maux de tête, nausées, vomissements…), les consignes de bonne conduite sont les suivantes :

  • Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres ;
  • Arrêter les appareils de combustion si possible ;
  • Faire évacuer les lieux ;
  • Appeler les secours (112, 18 ou 15) ;
  • Ne réintégrer les locaux qu’après l’avis d’un professionnel.

  Plaquette de présentation

« Je conduis donc je suis »... L'automobile est souvent indispensable à notre quotidien. Pourtant, parfois, avec l’âge, nous nous interrogeons sur certaines règles de circulation ou sur certains nouveaux panneaux. Nous nous laissons aussi surprendre par des réactions inhabituelles liées à un nouvel environnement de conduite.

En partenariat avec l’association Brain Up*, l’AGECLIC et le Village du Courtil Noë proposent à tous les retraités de participer au programme gratuit « Sérénité Au Volant ». Dans un esprit convivial et ludique, il sera l’occasion de partager vos expériences, de réviser les principales règles de conduite et de faire le point sur les moyens de maintenir une bonne autonomie au volant.

Une première conférence a déjà eu lieu, et il reste encore des places pour l’atelier gratuit de 3 séances thématiques qui se déroulera à Québriac à partir du Lundi 25 Novembre de 10h à 12h. Le programme est entièrement gratuit et le nombre de places est limitée.

Inscription auprès de Charlotte de l’Association Brain Up : 07 63 85 53 34 jusqu’au Lundi 18 novembre.

Ce programme est financé grâce au soutien de la Conférence des financeurs, de Pour Bien Vieillir Bretagne et de l’ARS.

*Brain Up Association est une association loi 1901 qui conçoit, organise et déploie des programmes de prévention santé et d’accompagnement auprès de tout public (jeune, salarié, retraité). Plus d’infos : www.brainup.fr