L’édition 2020 du recensement agricole, organisée par le ministère de l’agriculture et de l’alimentation, débute ce mois-ci. Tous les agriculteurs de Bretagne sont concernés (environ 30 000).

D’octobre 2020 à avril 2021, toutes les exploitations de France métropolitaine et des départements d’outre-mer sont concernées par le recensement agricole. Cette opération, organisée tous les 10 ans simultanément dans tous les pays d’Europe, vise à collecter de façon exhaustive un nombre très important de données sur l’agriculture et les agriculteurs.

Ces données serviront aussi bien aux chercheurs pour nourrir leurs travaux qu’aux décideurs dans la conduite des politiques agricoles en éclairant l’ensemble des acteurs sur des enjeux importants.

La plus grande partie des exploitants sera invitée par courrier à répondre directement au questionnaire via internet, de manière totalement sécurisée. 7 500 exploitants bretons recevront la visite d’un enquêteur et seront amenés à répondre, en plus du questionnaire de base, à des questions plus approfondies portant sur certaines thématiques.

Pour réaliser cette opération en Bretagne, le service régional de l’information statistique et économique (Srise) de la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de Bretagne (Draaf) mobilise 75 enquêteurs agréés. Ces enquêteurs sont soumis au secret professionnel.

Les données individuelles restent strictement confidentielles. Elles seront diffusées agrégées dans un but uniquement statistique. Elles ne seront aucun cas utilisées pour des contrôles.

draaf

Tout apiculteur, même avec une seule ruche, est tenu de déclarer chaque année les ruches dont il est propriétaire ou détenteur, en précisant notamment leur nombre et leur emplacement.

La période de déclaration est fixée entre le 1er septembre et le 31 décembre 2020 pour la campagne écoulée. Cette déclaration doit se faire prioritairement en ligne via le site : www.mesdemarches.agriculture.gouv.fr .

Une dépression nommée "Alex" se creusera sur l'océan Atlantique ce jeudi. Elle pénètrera la Bretagne dans la nuit de jeudi à vendredi, générant des vents tempétueux. La perturbation associée apportera des pluies soutenues.

Dans ce contexte, le département d'Ille-et-vilaine a été placé en vigilance orange pour le vent et en vigilance jaune pluie-inondation.

Pour la vigilance ORANGE vent :

Dans la nuit de jeudi à vendredi en fin de soirée (début du phénomène à 23h), le vent se renforcera sur les côtes atlantiques. Les rafales deviendront rapidement violentes et s'étendront ensuite dans les terres. Les valeurs de rafales prévues sont de 100 à 120 km/h dans les terres et de 120 à 140 km/h le long des côtes, localement un peu plus sur les caps exposés. Le phénomène se déplacera du sud vers le nord du département.

Pour la vigilance JAUNE pluie-inondation :

Il s'agit de pluies associées, début du phénomène à 23h jeudi jusqu'à la fin de matinée de vendredi.
Entre 23h et minuit sont attendus des cumuls de 10 à 20 mm et, sur une période de 24h, les cumuls attendus sont de 20 à 40mm.
À ce stade, il n'est pas envisagé d'impact sur le niveau des cours d'eau du département.

Conséquences possibles pour la vigilance ORANGE vent :

* Des coupures d'électricité et de téléphone peuvent affecter les réseaux de distribution pendant des durées relativement importantes.
* Les toitures et les cheminées peuvent être endommagées.
* Des branches d'arbre risquent de se rompre. Les véhicules peuvent être déportés.
* La circulation routière peut être perturbée, en particulier sur le réseau secondaire en zone forestière.
* Quelques dégâts peuvent affecter les réseaux de distribution d'électricité et de téléphone.

Conseils de Comportement pour la vigilance ORANGE vent :

* Je protège ma maison et les biens exposés au vent.
* Je me tiens informé(e) auprès des autorités.
* Je limite mes déplacements.
* Je prends garde aux chutes d'arbres et d'objets.
* Je n'interviens pas sur les toits.
* J'installe les groupes électrogènes à l'extérieur de la maison.

vigilance meteo