Alors que la construction des logements collectifs et individuels se poursuit sous l’égide de la SA HLM La Rance, le CCAS de Combourg construit actuellement l’espace communal de restauration et de services de la future résidence senior.

Un bâtiment communal au coeur de la résidence

Le bâtiment sera situé au centre de cette résidence et sera relié par une coursive à chacun des immeubles. Cet espace commun comprendra un restaurant, une salle d’animation, une lingerie… Cet investissement porté par le CCAS s’élève à 1 000 000 €. L’équipement devrait être livré en fin d’année.

 

Une nouvelle cuisine collective

Cet espace de restauration et de services hébergera une nouvelle cuisine collective. Comme la cuisine de l’actuelle Résidence Autonomie, elle assurera la restauration des résidents et le portage des repas aux personnes âgées séjournant à leur domicile. Cette cuisine sera plus grande et mieux adaptée à la restauration collective. Elle permettra, entre autres, le développement du  service de portage de repas qui est actuellement complet.

La construction des logements se poursuit

Vous avez pu constater depuis plusieurs mois la construction de logements collectifs et individuels. Le premier immeuble est presque terminé et la construction du deuxième va bientôt débuter. Les résidents seront accueillis progressivement dans ces deux immeubles. L’ancien foyer sera ensuite déconstruit de façon à permettre la construction d’un troisième immeuble.La fin des travaux est estimée au mois de juillet 2021.

Services adaptés au vieillissement de la population

Compte-tenu de l’évolution démographique et du vieillissement de la population, la ville adapte ses services. Le portage de repas à domicile va ainsi évoluer et sera d’ici quelques mois en capacité de délivrer 75 repas par jour, contre 50 aujourd’hui. Par ailleurs, cette nouvelle résidence senior pourra accueillir une dizaine de résidents supplémentaires dans des appartements neufs, confortables et adaptés à la perte d’autonomie.La modernisation de ces services vient compléter l’offre sanitaire et sociale déjà conséquente sur la commune (EHPAD, centre hospitalier, cabinets médicaux et paramédicaux...).